Je m'appelle Nicolas, j'ai 40 ans, et j'ai décidé de tout quitter pour changer de vie, devenir un consultant nomade !

La vie nomade en camping-car. #VanLife

Arrêter de juger les autres... pour ne plus se sentir jugé !

De nombreux groupes existent sur Facebook pour rassembler ceux qui par exemple font le choix d'une vie différente, d'une vie nomade.

Mais même dans ces groupe censés promouvoir et encourager le fait de vivre différemment, de vivre de la manière qui nous correspond, on a tendance à juger la vie des autres, comme un besoin de se faire un avis sur tout le monde, de classer les gens dans les cases « bien » et « mal ».

La tendance de l'homme est de se recroqueviller sur ce que l'on considère, chacun de nous, comme normal. De se méfier de tout ce qui n'est pas dans «notre» norme.

Alors qu'il serait tellement plus simple de ne pas juger les autres.

En passant son ton temps à juger les gens, on passer sa vie en se sentant jugé.
En arrêtant de juger les autres, on ne se sent plus jugé. Et on gagne en sérénité.

Les fulltimers jugent les camping-caristes saisonniers et inversement.
Les propriétaires de grand camping-car jugent les proprios de camtar et inversement.
Les campeurs «toile de tente» jugent les motorisés et inversement.
Les pauvres jugent les riches et inversement.
Les riches ont des a priori sur les autres et inversement.
Les freelances jugent les salariés et inversement.
Les salariés jugent les entrepreneurs et inversement.
Les chômeurs jugent les patrons et inversement.
Les salariés jugent les chômeur et inversement..
Les familles jugent les célibataires et inversement.
Les jeunes jugents les retraités et inversement.
Les vegan sujent les non-vegan et inversement.

Et au final on devient aigri, on devient con, on devient triste, et on se retrouve à vivre dans la peur de la façon dont les autres nous jugent, en espérant qu’ils ne soient pas aussi sévères sur nous qu’on l’est sur eux.

Au contraire, quand on s’intéresse aux gens au lieu de les juger, quand on essaye de voir le monde depuis leur point de vue pour comprendre à quoi il ressemble vu de chez eux, alors on vit bien, et tout le monde devient passionnant.

Ça s’appelle l’empathie. L'empathie devient une denrée rare. Encore plus rare sur le web qu'ailleurs.

Les citations de la semaine...

  • “On fait un travail qu’on déteste pour acheter des choses dont on n’a pas besoin pour impressionner des gens qu’on n’aime pas”
     —  Tyler Durden dans Fight club
  • “Il y a des choses qui dépendent de nous, il y en a d’autres qui n’en dépendent pas”.
     —  Epictète
  • “Ne met ton plaisir qu’en une seule chose : passer d’une action utile pour la communauté à une action utile pour la communauté”.
     —  Marc Aurèle
  • “Plus on se dépouille des choses matérielles, plus on supporte d’être dépouillé et plus on est homme de bien”.
     —  Marc Aurèle
  • Vivre c'est être utile aux autres. Vivre c'est être utile à soi.
     —  Sénèque

Derniers articles ?

A propos...

Sondage

Je m'appelle Nicolas, j'ai 40 ans, et j'ai décidé de tout quitter pour changer de vie, devenir libre et indépendant !
Lasssé d'un emploi correctement payé dans la fonction publique, la routine métro / boulot / dodo, la perte de ma passion initiale, etc... tous les éléments étaient réunis pour développer une remise en question existentielle à l'aube de la quarantaine...
Ce blog raconte mes questionnements, mes décisions, et le déroulement de ce changement de vie !
En savoir plus
Tout quitter pour vivre sur la route en camping-car, pour vous, c'est?
Un rêve, mais je ne ferais jamais le grand saut.
Un rêve, et je vais le réaliser, c'est certain!
Une vie que je n'envisage pas du tout
Une lubie de marginal